Vos questionsRésistance - Coton - Puissance

Avatar du membre
Vins59
Cirrus
Cirrus
Messages : 1991
Enregistré le : mar. 9 juin 2015, 22:20
Ecigarette (s) utilisée (s) :
!! Flash-e-Vapor !!
mods :
- Smoant Knight v2
- Joyetech eVic VTC mini
- Sunbox Zero Nega 2
juices :
- que des tabacs. clairs et propres (synthétiques) en all-day / goutus (organiques) en dégustation
Localisation : Lille
Genre : Homme
Âge : 43

Re: Résistance - Coton - Puissance

Message par Vins59 » mar. 21 juin 2022, 18:56

je t'en prie.
Apres, si tu te mets au reconstructible, tu pourras mettre ces éléments en pratique, en ajoutant le coefficient de chauffe, c'est a dire la puissance envoyée par unite de matière, (ou par surface de contact coil/coton). trop de puissance : ca crame / pas assez : vape anémique.
Et tu comprendras qu'un coil, quel qu'il soit, ne peut pas etre adapté à la fois pour vaper à 10W et à 60W.

statis06
Stratocumulus
Stratocumulus
Messages : 76
Enregistré le : dim. 20 sept. 2020, 17:35
Genre : Homme

Re: Résistance - Coton - Puissance

Message par statis06 » mer. 22 juin 2022, 01:04

Dans tout çà plusieurs paramètres sont absents pour faire le plus gros nuage possible...

Pour un reconstructible.
Le diamètre de coil qui va permettre un volume de coton plus ou moins important.
La capillarité doit pouvoir suivre car le nuage a besoin de liquide, plus de puissance que le coton peut emmagasiner va limiter...
En plus la circonférence du coton va vite brûler diminuant les possibilités de capillarité ce qui peut obliger à le changer rapidement.
Pour un bloc résistance(s) le coton qui est autour du (des) coil(s) a beaucoup de volume donc le nuage va demander plus de puissance pour que le liquide ne vienne pas suinter et bloquer l'air flow.

Le nombre de spires du coil joue aussi car la puissance va se répartir sur la longueur.
Un coil avec beaucoup de spires va demander plus longtemps pour monter en température.

Le nombre de coils joue aussi...

Sans oublier que le PG est moins nuageux que le VG...

Pour les blocs résistance tout faits la valeur est donnée mais aussi la puissance conseillée en minima/maxima et plutôt vers le maximum sinon çà peut couler.

Pour les coefficients de chauffe quand on fait ses propres coils il y a des calculateurs qui vont indiquer à quelle puissance on doit être.
Après on peut ne pas utiliser la puissance recommandée par le calculateur quand par exemple on n'aime pas se brûler la gorge (le hit n'est pas celui du tabac provoqué par les substances mais les cellules nerveuses qui préviennent que c'est trop chaud).

Pourquoi le subohm est sorti ?
Tout simplement parce que certaines Box ne savait pas augmenter la tension, elles avaient un comportement comme une méca.
Si on veut 40 watts avec une résistance de 1 ohm on ne pourra pas le faire avec une tension de 4.2v...
Augmenter la tension fait consommer plus d'énergie donc perdre en autonomie de batterie donc les résistances élevées seraient plutôt à réserver à des petits nuages plus en goût.
Les blocs resistance en subohm sont souvent en multicoils et donc demandent beaucoup de puissance.

Après chercher le nuage de folie c'est comme fumer une chicha, les voies respiratoires prennent cher...
Si l'on aspire un temps trop long avec une gorge qui brûle il vaut mieux ressortir la chicha...

Répondre

Retourner vers « Vos questions »