Discussions généralesAgir pour une ecig libre en Europe

Discussions générales sur la cigarette électronique
Avatar de l’utilisateur
Randall
Douglas
Douglas
Messages : 1013
Enregistré le : lun. 13 sept. 2010, 19:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : iStick Eleaf, Aspire
Localisation : PARIS
Genre : Homme
Contact :

Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Randall » lun. 11 févr. 2013, 00:06

Ce topic est ouvert pour la diffusion de l'appel à écrire à son député européen pour défendre une cigarette électronique LIBRE en Europe.
Il est temps d'agir !

Modération : j'ai fusionné les sujets, je remets ici dessous le contenu et l'explication de la marche à suivre.

Pour une eCig libre en Europe : c'est à vous de jouer !

La communauté des vapoteurs et des professionnels de la cigarette électroniques'organise. La création des Associations Indépendantes de Cigarette Electronique AIDUCE et CACE pour les professionnels dont les statuts ont été signés est une excellente nouvelle pour tout vapoteur un tant soit peu engagé, qui souhaite participer à la protection de l'usage de la cigarette électronique en France.

Cette action, qui invite l...es citoyens européens à communiquer avec leur représentant politique pour faire valoir leurs droits de vapoteur, a été initiée par Clive Bates, ancien directeur de l'association ASH UK (Action on Smoking and Health), l'une des principales association de lutte contre le tabagisme au Royaume-uni.]

Le projet de révision de la Directive sur le tabac adopté par le Collège des Commissaires Européens et présenté le 19 décembre 2012 envisage d'interdire la libre commercialisation des e-liquides contenant de la nicotine au delà d'un conditionnement de 2 ml et d'une concentration en nicotine supérieure à 0,4 %. Plus généralement le projet comprend des mesures qui vont, pour les fumeurs, rendre difficile voire impossible l'accès à des produits contenant de la nicotine considérés comme moins dangereux pour la santé. Ceci instituerait une réglementation qui va causer plus de morts et de maladies et il convient donc de la contester. Que faire ?

Le projet entre en discussion au Parlement Européen et le moment est venu que chacun d'entre nous agisse pour défendre la cigarette électronique contre les tentatives de racket du vapotage par l'industrie pharmaceutique. Ce dossier vous procure quelques conseils.

Nous sommes des centaines de milliers à avoir déjà fait le choix de la cigarette électronique pour réduire ou cesser le tabagisme

Adopté en masse par des millions de fumeurs dans le monde et considéré par l'ensemble des scientifiques comme extrêmement moins dangereux que fumer du tabac, le vapotage offre l'une des plus importantes possibilités de réduction des risques liés au tabagisme.

Aujourd'hui les e-liquides dont les taux de nicotine respectent la réglementation de l'agence de sécurité du médicament française sont considérés comme des produit de consommation courante (maximum de 2 % de nicotine dans les liquides de vaporisation et quantité maximale de 10 mg par réservoir). Cette réglementation de mai 2011 a permis d'incroyables bénéfices en termes de santé publique : il est estimé que 500 000 fumeurs ont déjà expérimenté le vapotage en France.

La Commission Européenne propose de réglementer la cigarette électronique comme un médicament

Les e-liquides tirent leur efficacité dans la cessation ou la réduction du tabagisme grâce à des taux en nicotine variant, en France, entre 0 et 2 % (20 mg/ml). La large disponibilité de ces produits, leur variété, l'enthousiasme et l'engagement communautaire ainsi que l'auto-régulation des fabricants et des distributeurs ont fait de la cigarette électronique une alternative plus saine aux cigarettes de tabac.

Le projet prévoit que les e-liquides devront faire l'objet d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) à des seuils de nicotine de beaucoup inférieurs aux pratiques actuelles. Une telle procédure d'homologation auprès des agences de santé ne sera accessible qu'aux industriels du médicament, qui acquéreront ainsi le monopole de la vente.

Protégeons ensemble la liberté de vapoter

La Commission Européenne propose de marginaliser la libre commercialisation des e-liquides tels que nous les consommons aujourd’hui. Elle propose d'abaisser les seuils de nicotine nécessitant une homologation à 0,4 % et 2 mg par conditionnement (soit moins que dans une cigarette) : cela revient à anéantir un marché et à pousser les vapoteurs vers la reprise du tabagisme.

Si vous êtes sensibilisé à cette problématique, si vous pensez que les possibilités de réduction du risque pour les fumeurs représentent une chance pour la santé publique, alors nous vous invitons à agir pour le droit à protéger notre santé. Si vous êtes fumeur ou vapoteur, si vous avez dans votre entourage des personnes qui fument, ou encore si les conséquences du tabagisme passif sur la santé vous concernent, faites connaître votre opinion et vos propositions.

Ecrivez une lettre de témoignage

Comme expliqué précédemment, des actions collectives sont en cours à l'heure actuelle en France et un peu partout en Europe. Vous pouvez individuellement faire entendre votre voix auprès d'un député européen. C'est notamment ce qu'avait fait Frédéric en début d'année en envoyant un email à Madame Griesbeck, députée européenne dans l’Est de la France, et dont la réponse avait fait l'objet d'une publication.

Même si cette initiative sera perçue comme un peu lourde par certains, écrire est d'une grande importance car cela montre que vous êtes impliqué. Vous pouvez opter d'alterter le député qui sera le plus proche de vous, politiquement ou géographiquement, afin de lui adresser votre requête. Nous avons tenté de vous simplifier le travail en vous indiquant la liste des onze parlementaires français membres de la commission ENVI (Environnement, santé publique et sécurité alimentaire) qui vont en priorité examiner le projet de révision.

Choisissez votre député

Voici la liste des membres français de la commission ENVI :
http://www.ma-cigarette.fr/protegeons-l ... en-europe/

La voie postale est à privilégier car elle laisse une trace et aura plus d'impact qu'un simple message électronique. Vous pouvez aussi procéder à l'envoi d'un courriel, le risque étant que celui-ci soit classé un peu trop rapidement...

Voici quelques conseils de rédaction et de structure pour votre courrier. Vous trouverez ensuite quelques éléments pour faire également entendre votre voix sur Twitter ou via Facebook.

Comment organiser votre courrier ?

1. Présentez-vous en indiquant vos coordonnées et exposez votre situation personnelle. Gardez en tête que votre député ne connait peut être pas la cigarette électronique : n'hésitez donc pas à expliquer de quoi il s'agit et quelle place cela a pris dans votre vie.
2. Expliquez en quoi le projet de Directive sur le tabac vous pose problème en tant qu'utilisateur ou défenseur de la cigarette électronique.
3. Formulez la problématique sous forme de question : voterez-vous pour ou contre cette révision de la Directive Tabac ?
4. Votre réponse est NON, en l'état il faut voter contre.
5. Expliquez ce qui selon vous, serait le plus favorable à la santé des fumeurs en France, en listant vos arguments et en les développant.
6. Invitez éventuellement votre député à vous contacter s’il le souhaite et terminez votre courrier par une formule de politesse adéquate.

Conseils de rédaction

Soyez correct et poli, ne faites pas d'accusation gratuite ou ne remettez pas en cause les motivations politiques de votre député. La plupart des hommes politiques souhaitent faire correctement leur travail.

Soyez convaincant, bien que votre député puisse être ouvert d'espri, il se peut qu'il soit nécessaire de le convaincre. N'omettez aucune de vos idées et développez les.

Soyez authentique, exprimez votre point de vue personnel, avec vos propres mots. Ne tentez pas de représenter un groupe ou un mouvement, il s'agit ici de votre opinion personnelle. C’est votre histoire qui est importante pour susciter l'émotion.

Soyez concis, ne vous éparpillez pas, ne divergez pas sur d'autres sujets connexes ou différents. N'écrivez pas trop. Deux pages maximum suffisent (environ 800 mots).

Enfin évitez de citer des marques, cela pourrait amoindrir votre crédibilité.

Quelle que soit la méthode de communication que vous choisissez, restez toujours poli et structurez bien votre message ; il ne s'agit pas de crier, mais d'argumenter formellement une suggestion.

Agir via les réseaux sociaux

En plus de l'envoi d'un courrier, vous pouvez également faire entendre votre voix sur les réseaux sociaux. Nous vous invitons à partager votre contribution sur le web. Après occultation éventuelle de données personnelles, postez votre courrier sous le topic "Agir pour une ecig libre en Europe" de votre forum préféré ou d'un des sites ayant relayé cette initiative.

Avec Twitter, ajoutez le hashtag #ecigeurope à la fin de vos messages : cela permettra de rassembler votre protestation sur le réseau à celles des autres contributeurs. Vous pouvez également écrire sur le mur Facebook de votre député en suivant les mêmes recommandations d'écriture que celles données pour le courrier postal : préciser alors votre identité et votre code postal.

Enfin, n'hésitez pas à partager cette page pour sensibiliser votre entourage sur cette problématique de santé publique et augmenter sa visibilité sur les réseaux.

Le temps presse

Une dernière recommandation : la Commission du Parlement Européen chargée d'étudier le projet de la Commission commence ses travaux dès le 25 février 2013. Ne tardez donc pas à prendre votre plus belle plume ! (Merci à Ghyslain de ma-cigarette et Luc pour le travail accompli).
Modifié en dernier par Bru le lun. 11 févr. 2013, 11:54, modifié 1 fois.
Raison : Fusion de sujets
On ne combat pas un désir avec une interdiction.

Avatar de l’utilisateur
Patachoux
Hypérion
Hypérion
Messages : 6396
Enregistré le : mer. 14 nov. 2012, 09:56
Ecigarette (s) utilisée (s) : adhérez et soutenez ceux qui nous défendent:
http://www.aiduce.fr/
Localisation : phare ouest
Genre : Femme
Âge : 55

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Patachoux » lun. 11 févr. 2013, 00:27

Aurais tu un texte "type" à proposer comme base de travail pour l'écriture de cette lettre ?
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Randall
Douglas
Douglas
Messages : 1013
Enregistré le : lun. 13 sept. 2010, 19:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : iStick Eleaf, Aspire
Localisation : PARIS
Genre : Homme
Contact :

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Randall » lun. 11 févr. 2013, 02:24

Sur le fond, chacun fera part son témoignage particulier, il ne peut y avoir de courrier type à mon avis. C'est tout le contraire d'une pétition (chose prévue par l'AIDUCE d'ici qq semaines).

Le papier qui sera publié ici sous peu précise plutôt comment structurer le propos, un fil rouge en quelque sorte pour que le destinataire soit confortable avec ce que l'on a envie de lui faire passer comme message.
On ne combat pas un désir avec une interdiction.

Avatar de l’utilisateur
1320mic
Hypérion
Hypérion
Messages : 9334
Enregistré le : ven. 27 juil. 2012, 23:11
Ecigarette (s) utilisée (s) : je vape zen, je lutte pour la vape, et j'ai fait du stock,
je DIY
Localisation : Provence (Marseille)
Genre : Femme

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar 1320mic » lun. 11 févr. 2013, 08:17

j'avais avant Noël suggérer d'écrire a nos députés européens,
il avait été convenu d'attendre la mise en place de l 'association,
qu'est ce qui te fait re prendre cette initiative ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Randall
Douglas
Douglas
Messages : 1013
Enregistré le : lun. 13 sept. 2010, 19:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : iStick Eleaf, Aspire
Localisation : PARIS
Genre : Homme
Contact :

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Randall » lun. 11 févr. 2013, 09:57

Cette initiative est partie d'un blogueur individuel à la suite d'une opération similaire au UK, puis élargie pour que cela touche plus de monde, notamment pour y associer les distributeurs de ecig et leurs clients, pas seulement les forumeurs. Le président de l'AIDUCE a été consulté auparavant, ainsi que quelques autres influenceurs potentiels. Je n'en suis ici qu'un fournisseur d'un travail collectif.

Pourquoi cette précipitation ? Parce que l'AIDUCE n'est pas encore opérationnelle - notamment au niveau des encaissements des adhésions. ET il y a le feu : la prmière réunion sur l'examen du projet de Directive de la Commission Européenne par les eurodéputés se tient le 25 février. On ne peut donc pas attendre, c'est tout de suite qu'il faut donner de la voix. Après, cela risque d'être sans effet potentiel sur ces décideurs. Remuons nous avant que les dés soient jetés !
On ne combat pas un désir avec une interdiction.

Avatar de l’utilisateur
jeanmi230165
Hypérion
Hypérion
Messages : 3374
Enregistré le : mer. 23 janv. 2013, 18:19
Ecigarette (s) utilisée (s) : Quelle est la valeur en "homme" d'un conseiller européen entre deux pôles opposés ?
Localisation : 33700
Genre : Homme

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar jeanmi230165 » lun. 11 févr. 2013, 10:14

Une semaine avant c'est bien comme délai pour lancer quelque chose... :(

Avatar de l’utilisateur
Zelda_95
Sapin
Sapin
Messages : 460
Enregistré le : ven. 12 oct. 2012, 23:00
Ecigarette (s) utilisée (s) : Vision Spinner 1300
Vamo V2
Localisation : Ile-de-France
Genre : Femme
Âge : 36

Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Zelda_95 » lun. 11 févr. 2013, 10:16

Je ne sais pas si cela a déjà été publié... Mais étant donnée l'urgence, ça ne mange pas de pain...


Pour une eCig libre en Europe : c'est à vous de jouer !

La communauté des vapoteurs et des professionnels de la cigarette électroniques'organise. La création des Associations Indépendantes de Cigarette Electronique AIDUCE et CACE pour les professionnels dont les statuts ont été signés est une excellente nouvelle pour tout vapoteur un tant soit peu engagé, qui souhaite participer à la protection de l'usage de la cigarette électronique en France.

Cette action, qui invite l...es citoyens européens à communiquer avec leur représentant politique pour faire valoir leurs droits de vapoteur, a été initiée par Clive Bates, ancien directeur de l'association ASH UK (Action on Smoking and Health), l'une des principales association de lutte contre le tabagisme au Royaume-uni.]

Le projet de révision de la Directive sur le tabac adopté par le Collège des Commissaires Européens et présenté le 19 décembre 2012 envisage d'interdire la libre commercialisation des e-liquides contenant de la nicotine au delà d'un conditionnement de 2 ml et d'une concentration en nicotine supérieure à 0,4 %. Plus généralement le projet comprend des mesures qui vont, pour les fumeurs, rendre difficile voire impossible l'accès à des produits contenant de la nicotine considérés comme moins dangereux pour la santé. Ceci instituerait une réglementation qui va causer plus de morts et de maladies et il convient donc de la contester. Que faire ?

Le projet entre en discussion au Parlement Européen et le moment est venu que chacun d'entre nous agisse pour défendre la cigarette électronique contre les tentatives de racket du vapotage par l'industrie pharmaceutique. Ce dossier vous procure quelques conseils.

Nous sommes des centaines de milliers à avoir déjà fait le choix de la cigarette électronique pour réduire ou cesser le tabagisme

Adopté en masse par des millions de fumeurs dans le monde et considéré par l'ensemble des scientifiques comme extrêmement moins dangereux que fumer du tabac, le vapotage offre l'une des plus importantes possibilités de réduction des risques liés au tabagisme.

Aujourd'hui les e-liquides dont les taux de nicotine respectent la réglementation de l'agence de sécurité du médicament française sont considérés comme des produit de consommation courante (maximum de 2 % de nicotine dans les liquides de vaporisation et quantité maximale de 10 mg par réservoir). Cette réglementation de mai 2011 a permis d'incroyables bénéfices en termes de santé publique : il est estimé que 500 000 fumeurs ont déjà expérimenté le vapotage en France.

La Commission Européenne propose de réglementer la cigarette électronique comme un médicament

Les e-liquides tirent leur efficacité dans la cessation ou la réduction du tabagisme grâce à des taux en nicotine variant, en France, entre 0 et 2 % (20 mg/ml). La large disponibilité de ces produits, leur variété, l'enthousiasme et l'engagement communautaire ainsi que l'auto-régulation des fabricants et des distributeurs ont fait de la cigarette électronique une alternative plus saine aux cigarettes de tabac.

Le projet prévoit que les e-liquides devront faire l'objet d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) à des seuils de nicotine de beaucoup inférieurs aux pratiques actuelles. Une telle procédure d'homologation auprès des agences de santé ne sera accessible qu'aux industriels du médicament, qui acquéreront ainsi le monopole de la vente.

Protégeons ensemble la liberté de vapoter

La Commission Européenne propose de marginaliser la libre commercialisation des e-liquides tels que nous les consommons aujourd’hui. Elle propose d'abaisser les seuils de nicotine nécessitant une homologation à 0,4 % et 2 mg par conditionnement (soit moins que dans une cigarette) : cela revient à anéantir un marché et à pousser les vapoteurs vers la reprise du tabagisme.

Si vous êtes sensibilisé à cette problématique, si vous pensez que les possibilités de réduction du risque pour les fumeurs représentent une chance pour la santé publique, alors nous vous invitons à agir pour le droit à protéger notre santé. Si vous êtes fumeur ou vapoteur, si vous avez dans votre entourage des personnes qui fument, ou encore si les conséquences du tabagisme passif sur la santé vous concernent, faites connaître votre opinion et vos propositions.

Ecrivez une lettre de témoignage

Comme expliqué précédemment, des actions collectives sont en cours à l'heure actuelle en France et un peu partout en Europe. Vous pouvez individuellement faire entendre votre voix auprès d'un député européen. C'est notamment ce qu'avait fait Frédéric en début d'année en envoyant un email à Madame Griesbeck, députée européenne dans l’Est de la France, et dont la réponse avait fait l'objet d'une publication.

Même si cette initiative sera perçue comme un peu lourde par certains, écrire est d'une grande importance car cela montre que vous êtes impliqué. Vous pouvez opter d'alterter le député qui sera le plus proche de vous, politiquement ou géographiquement, afin de lui adresser votre requête. Nous avons tenté de vous simplifier le travail en vous indiquant la liste des onze parlementaires français membres de la commission ENVI (Environnement, santé publique et sécurité alimentaire) qui vont en priorité examiner le projet de révision.

Choisissez votre député

Voici la liste des membres français de la commission ENVI :
http://www.ma-cigarette.fr/protegeons-l ... en-europe/

La voie postale est à privilégier car elle laisse une trace et aura plus d'impact qu'un simple message électronique. Vous pouvez aussi procéder à l'envoi d'un courriel, le risque étant que celui-ci soit classé un peu trop rapidement...

Voici quelques conseils de rédaction et de structure pour votre courrier. Vous trouverez ensuite quelques éléments pour faire également entendre votre voix sur Twitter ou via Facebook.

Comment organiser votre courrier ?

1. Présentez-vous en indiquant vos coordonnées et exposez votre situation personnelle. Gardez en tête que votre député ne connait peut être pas la cigarette électronique : n'hésitez donc pas à expliquer de quoi il s'agit et quelle place cela a pris dans votre vie.
2. Expliquez en quoi le projet de Directive sur le tabac vous pose problème en tant qu'utilisateur ou défenseur de la cigarette électronique.
3. Formulez la problématique sous forme de question : voterez-vous pour ou contre cette révision de la Directive Tabac ?
4. Votre réponse est NON, en l'état il faut voter contre.
5. Expliquez ce qui selon vous, serait le plus favorable à la santé des fumeurs en France, en listant vos arguments et en les développant.
6. Invitez éventuellement votre député à vous contacter s’il le souhaite et terminez votre courrier par une formule de politesse adéquate.

Conseils de rédaction

Soyez correct et poli, ne faites pas d'accusation gratuite ou ne remettez pas en cause les motivations politiques de votre député. La plupart des hommes politiques souhaitent faire correctement leur travail.

Soyez convaincant, bien que votre député puisse être ouvert d'espri, il se peut qu'il soit nécessaire de le convaincre. N'omettez aucune de vos idées et développez les.

Soyez authentique, exprimez votre point de vue personnel, avec vos propres mots. Ne tentez pas de représenter un groupe ou un mouvement, il s'agit ici de votre opinion personnelle. C’est votre histoire qui est importante pour susciter l'émotion.

Soyez concis, ne vous éparpillez pas, ne divergez pas sur d'autres sujets connexes ou différents. N'écrivez pas trop. Deux pages maximum suffisent (environ 800 mots).

Enfin évitez de citer des marques, cela pourrait amoindrir votre crédibilité.

Quelle que soit la méthode de communication que vous choisissez, restez toujours poli et structurez bien votre message ; il ne s'agit pas de crier, mais d'argumenter formellement une suggestion.

Agir via les réseaux sociaux

En plus de l'envoi d'un courrier, vous pouvez également faire entendre votre voix sur les réseaux sociaux. Nous vous invitons à partager votre contribution sur le web. Après occultation éventuelle de données personnelles, postez votre courrier sous le topic "Agir pour une ecig libre en Europe" de votre forum préféré ou d'un des sites ayant relayé cette initiative.

Avec Twitter, ajoutez le hashtag #ecigeurope à la fin de vos messages : cela permettra de rassembler votre protestation sur le réseau à celles des autres contributeurs. Vous pouvez également écrire sur le mur Facebook de votre député en suivant les mêmes recommandations d'écriture que celles données pour le courrier postal : préciser alors votre identité et votre code postal.

Enfin, n'hésitez pas à partager cette page pour sensibiliser votre entourage sur cette problématique de santé publique et augmenter sa visibilité sur les réseaux.

Le temps presse

Une dernière recommandation : la Commission du Parlement Européen chargée d'étudier le projet de la Commission commence ses travaux dès le 25 février 2013. Ne tardez donc pas à prendre votre plus belle plume ! (Merci à Ghyslain de ma-cigarette et Luc pour le travail accompli).
_____________________Aurélie_______________________


Image

Adhérente AIDUCE

Avatar de l’utilisateur
Patachoux
Hypérion
Hypérion
Messages : 6396
Enregistré le : mer. 14 nov. 2012, 09:56
Ecigarette (s) utilisée (s) : adhérez et soutenez ceux qui nous défendent:
http://www.aiduce.fr/
Localisation : phare ouest
Genre : Femme
Âge : 55

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Patachoux » lun. 11 févr. 2013, 10:21

C'est mieux que rien du tout.
J'aimerais juste avoir de quoi structurer ma lettre correctement...donc plutôt que de regretter le peu de temps que j'ai, je préfèrerais voir ici quelques propositions qui pourraient m'aider à le rendre efficace ce temps...des idées ?
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Monkey
Pommier
Pommier
Messages : 75
Enregistré le : sam. 9 févr. 2013, 06:41
Ecigarette (s) utilisée (s) : eVic Joyetech (ProTank II Kangertech)
Localisation : A la cime d'un arbre
Genre : Homme
Âge : 31

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Monkey » lun. 11 févr. 2013, 10:25

Image

Avatar de l’utilisateur
Randall
Douglas
Douglas
Messages : 1013
Enregistré le : lun. 13 sept. 2010, 19:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : iStick Eleaf, Aspire
Localisation : PARIS
Genre : Homme
Contact :

Re: Agir pour une ecig libre en Europe

Messagepar Randall » lun. 11 févr. 2013, 10:30

Un topic a été ouvert en rubrique Articles-Medias --> cec serait bien de fusionner cela rapidement !
On ne combat pas un désir avec une interdiction.


Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités