SantéCombien de temps a duré votre gingivite ?

Espace réservé aux sujets concernant la santé.
Règles du forum
IMPORTANT !!!


Ceci est un forum public, lieu d'échanges et de soutien. Les points de vue ou conseils qui y sont exprimés n'engagent que leurs auteurs et ne peuvent en aucun cas se substituer aux avis des professionnels de la santé. et nous vous invitons à toujours consulter un professionnel de la santé pour tout renseignement spécifique concernant une question de santé personnelle. Ne faites pas de demande de diagnostic, ni d'avis medical. Servez-vous de ce lieu pour parler de vos expériences, mais pas pour une prescription. Les échanges que vous lirez ne peuvent pas être considérés comme des avis médicaux.
Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » mar. 22 août 2017, 09:26

Après l'arrêt total du tabac et le passage à la vapote, combien de temps a duré votre (ineluctable ?) gingivite ?

Merci ! (je commence à trouver le temps long... Ca fait plus de trois semaines, et c'est de pire en pire, malgré brossage sérieux / fil dentaire sérieux / et bains de bouche sérieux)

Merci !
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote

Avatar de l’utilisateur
Yamede
Hypérion
Hypérion
Messages : 2850
Enregistré le : mar. 11 juin 2013, 08:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : .
box: Istick Pico, Evic VTC Mini (back-up)
Atos: Nectar* (miam!), Kayfun Monster*, Orchid*, Origen Dripper*, Bellus (*clones FT)

Liquides (DIY only): All-day: Moults tabacs "gourmands" ou macerat de Cigare
+ T-Juice (Afro Dizziak, Red Astaire)
+ Revolute HE (Absolum, Djeby, Umami)
+ CorsicaVap: Bounty Boba; Corsica Custard, Chateau-Haut
+ GLV: Bangkok Dangerous; El Camino, Hi-Five
+ des melanges perso bizarres... ;-)
Localisation : Japon!
Genre : Homme
Âge : 40

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar Yamede » mar. 22 août 2017, 09:29

Salut,

Perso, cela a dure environ 2 semaines. Mais je ne suis pas sur si, justement, le brossage serieux et surtout le fil a dent serieux, n'influencent pas negativement sur la gingivite... Perso, a chaque fois que j'utilise du fil a dents, je saigne...
Image
LA VAPE TELLE QUE NOUS L"AIMONS RISQUE D'ETRE BIENTOT INTERDITE
J'ai soutenu l'I.C.E. pour défendre la vape (Petition AIDUCE)... mais ca n'a pas marche! :-(
Qu'est ce qu'on fait, maintenant?

Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » mar. 22 août 2017, 09:43

Si c'est conseillé... Ma sœur est dentiste donc je suis bien conseillé de ce côté là. Ce topic a surtout valeur de sondage ! Merci pour ta réponse !

Deux semaines ? Tu m'as déjà battu !

Bon moi ça faisait 20 ans que je fumais... :-(
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote

Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » sam. 9 sept. 2017, 08:19

Alors, je vous fait un topo sur le côté "santé, car je commence à m'y connaître et je lis beaucoup de "n'importe quoi".

Deux sujets :
- les problèmes de gencives liés à l'arrêt de la cigarette (avec ou sans vapotage, c'est pareil)
- les problèmes de transpiration nocturne (avec ou sans vape, c'est pareil)

Je précise que les informations ci-dessous viennent de médecins, pas d'évaluations au doigt mouillé. ET que les symptômes de l'arrêt de la nicotine/tabac étant différent pour tout le monde, ils ne peuvent pas avoir valeur universelle.



Il faut bien comprendre que c'est difficile d'arrêter la cigarette, avec ou sans substitut vap. Et les fumeurs pour abandonner, se trouvent 1000 excuses.

Alors oui, quand vous arrêtez la clope, vous allez avoir des problèmes de gencives. Mais comprenez biens que ce n'est pas à cause de la vapote, à cause de votre liquide, à cause du PG, du VG, de Halo, du wattage, ou que sais-je. C'est à cause de la ***** de clope ou de joints que vous fumiez depuis des années.

Quand vous fumez, vous agressez votre bouche. La nature étant bien faite, votre corps se défend contre cette agression. Vos gencives "se resserent" pour limiter les dégâts. Donc les fumeurs de tabac, de shit ou de weed ont des gencives un peu plus rouge, mais ne s'en rendent pas compte. Le jour où on décide d'arrêter de s'intoxiquer comme des cons, les problèmes qui étaient masqués par le tabac, apparaissent au grand jour :
- gencives rouges vives
- gencives qui saignent
- aphtes

La solution, je l'ai mise plus haut. Avant l'arrêt, donc avant que vos gencives ne gonflent, faites vous bien détartrés. Si non la gencive va gonflé et se mettre au dessus du tartre et ça va etre plus difficile de vous débarrasser de la gingivite. Les dentistes connaissent ça par cœur, surtout les fumeurs. Si vous leur dites que vous faites ça pour arrêter la clope, ils vont vous faire un super détartrage. Ils vont vraiment aller cherche le tartre sous la gencive. (souvent, il font ça en 15mn, juste un truc de façade). Un vrai détartrage bien fait par un dentiste investi, ça dure 30mn au moins). Si il est bien cool, il vous blanchira les dents en prime.

Après l'arrêt du tabac (peu importe la nicotine), vos gencives vont gonfler, vous allez avoir des aphtes : c'est normal ! C'est votre corps qui se remet en mode "normal". Vous payez vos conneries de fumeur. Pas d'excuses. Assumez et faites tous les soirs et tous les matin (si vous mangez le matin) et dans cet ordre :
- brossage sérieux (sans appuyer trop fort) avec dentifrice adapté acheté en pharmacie (pas tonygencile)
- fil dentaire
- bain de bouche

Attention aux bains de bouche : Le mieux c'est les truc de médecin paroaex ou eludril. Mais c'est une semaine maximum, si non vous allez vous brûlez toutes les défenses immunitaires qui se trouvent dans votre bouche et chopper une mycose ! Donc, les bains de bouche, alternez 4-5 jour d'Eludril (dilué !), puis une semaine sans bains de bouche ; 4-5 jours d'Eludril, une semaine sans bain de bouche.

Si vous abusez du bain de bouche et que vous avez des petits trucs blancs sur la langue... c'est une mycose, vous n'avez plus qu'à prendre un anti-fongique. Les remèdes de grands mères (bain de bouche eau salée, brossage au bicarbonate) peuvent fonctionner aussi.

Voila, ça c'etait concernant les gencives. J'en viens aux autres aspects de l'arrêt du tabac dans un deuxième message.
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote

Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » sam. 9 sept. 2017, 08:46

Alors il faut distinguer les problèmes :
- l'arrêt du tabac
- l'arrêt de la nicotine

Quand vous arrêtez le tabac au profit du vapotage (bravo, félicitations !) vous continuez de consommer de la nicotine. Allen Carr le type qui a écrit l'excellente méthode pour arrêter le tabac (que je vous recommande vivement d'acheter et d'offrir à vos amis fumeurs avant qu'ils n'en crèvent) préconise de ne pas utiliser le substituts nicotiniques. Mais il a écrit son bouquin et est mort avant l'avènement de la cigarette électronique. Vu les résultats fantastiques de la vape sur de gros fumeurs qui avaient tout essayé, je pense qu'il ne dirait pas la même chose.

La vape est un super outil pour arrêter, en terme de dangerosité ça n'a rien à voir avec le suicide programmé qu'est la cigarette, mais ayez conscience que :
- vous continuez d'être un esclave de la nicotine
- que les symptômes de manque que vous avez sont "rien du tout" par rapport à l'arrêt de la nicotine
- que baisser progressivement la dose de nicotine est illusoire

Un médecin disait "en terme de dangerosité" :
- Vaper (avec de la nicotine), c'est rouler à 90 sur une route limitée à 70Km/h
- Fumer c'est rouler à contre sens de la circulation

Mais vaper de la nicotine, c'est continuer à être un esclave de la nicotine. La nicotine est un monstre qui réclame qu'on le nourisse. Les études montrent que le monstre réclame qu'on le nourrisse toutes les demi heure ! Comme ce n'est pas socialement bien accepté, la plupart des fumeurs s'imposent de ne pas céder à tout ces caprices. N'empêche : le monstre réclame sa dose toutes les 30min. Vous parvenez donc à différer votre envie de nicotine. Vous ne cédez pas et l'envie passe. C'est la preuve que ne pas fumer est facile. Il suffit de le vouloir et l'envie passe.

Ma sœur me raconte que mon beau frère vappe sa nicotine en dormant... mais c'était un très gros fumeur qui a arrêté la clope du jour au lendemain sans difficulté (et coure 10km en 45mn sans difficulté aujourd'hui) alors que ma sœur, médecin, se ment à elle même et n'arrive pas à arrêter sa cigarette unique du soir qu'elle fume depuis 25 ans.

Bref, l'idée c'était de dire que la nuit vous ne fumez pas pendant 8h et vous tenez, voir même vous appréciez de prolonger par une bonne grasse matinée. Donc vous pouvez différer. Pareil quand vous prenez l'avion.

Le monstre nicotine demande sa dose, mais vous pouvez la lui refuser. Vous êtes plus fort(e) que lui.

Alors oui, il y a des tonnes de saloperies autres que la nicotine dans la clope, et arrêtez ces autres saloperie n'est pas si facile. C'est pour ça que beaucoup de vappoteurs me disent "oui mais en soirée j'aime fumer de vrais clopes" ; "oui mais après un bon repas", "oui mais quand je picole", "oui mais"...

Tout est dans le "oui mais". La réalité c'est "oui mais vous vous racontez des histoires pour céder à l'addiction de ce cocktail savamment préparé par les horribles médecins payés grassement par ces "**ùù*$*ù$ù" de Philippe Morris. Alors je suis pas scientifique, je n'ai aucune idée du pourquoi. Ce que je sais c'est que pendant les 50' 60' ils se sont rendus comptes qui si ils ajoutaient de l'ammoniaque, ça rendait accro vachement plus vite. Depuis l'ammoniaque est interdit ? Non bien sûr, depuis ils foutent une tonne d'ammoniaque dedans. DOnc si vous vappez de la nicotine, déjà, arrêtez de fumer quel que soit le contexte. Il vous faut vous sevrez de ce cocktail mercure-ammoniaque-acétone (et j'en passe !).


Arretez la clope, et faire une étape avec juste : PG/VG/Nicotine me parait tout à fait raisonnable et sain. Mais il faut s'y tenir ! Pas de clope en soirée. Pas de clope quand vous picolez. Pas de fausses excuses. Vous n'en avez plus besoin. Vous avez le geste et vous avez la nicotine. N'abusez pas de la nicotine jusqu'à avoir mal à la tête, car on va le voir après, la nicotine est le plus violent à arrêter sur la durée.

****Bébé réclame son biberon, je reviens pour parler de la dépendance à la seule nicotine.****
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote

reivax72
Pommier
Pommier
Messages : 77
Enregistré le : ven. 16 juin 2017, 13:22
Ecigarette (s) utilisée (s) : Boxe eVic VTwo 80w
Melo3 mini
Actuellement TFV8 baby
Wismec RX gen 3
Localisation : Créhange
Genre : Homme
Âge : 45
Contact :

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar reivax72 » dim. 10 sept. 2017, 10:41

Vraiment intéressant, j'attends la suite.....

Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » jeu. 14 sept. 2017, 00:12

(Merci !)

Je reprends...

Les effets du sevrages sont très différents d'une personne à l'autre, je vous dis ce que j'ai constaté au cours de mes nombreux arrêts/reprises, et ceux de mes amis/famille.

Mon beau frère, très gros fumeur, a arrêté la cigarette au profit de l'e-cig sans difficulté. Sans essayer. juste parce que c'est mieux à tout point de vue. Je me suis relu et je pense que les laborentins de Philippe Morris ont préparé un cocktail qui se mélange aux autres drogues. Quand vous fumez en même temps que l'alcool il se passe quelque chose. Quand vous mélangez tabac et "plante verte", il se passe encore autre chose. Et du coup quand vous arrêtez la clope, le jour où vous picolez ou fumez, vous avez envie de prendre une clope... et à ce moment précis, l'e-cig ne "fait pas le boulot".

Il faut être conscient, à mon avis, de cela. Il faut se l'avouer. Vous ne ressentirez plus les effets (violents !) de ces mélanges ultra addictifs. Et c'est grâce à ces mélanges que les cigarettiers, à mon avis, parviennent à nous faire manger dans leurs mains. Pour arrêter la clope, la fumée, il faut avoir envie de dire "fuck" aux cigarettiers, aux scientifiques qui travaillent à faire le cocktail le plus addictif possible, aux mecs qui engrangent des millions et des millions en nous tuant à petit feu.

Il faut aussi prendre conscience que autant on a très envie de fumer une clope avec notre bière, ou avec notre plante verte, autant sitôt les deux premières lattes inhalées on va culpabiliser. Tout fumeur culpabilise puis se promet de "bientôt arrêter". Quand on arrête il faut faire le deuil de cette sensation.


Ok, on passe à la partie "sevrage". Perso, j'ai 38 piges. J'ai arrêté la cigarette à 24 ans pour ne garder que le soir plante verte + cigarette mélangée. Puis jai repris la clope à 30 ans. Je suis passé à l'e-cig à 35 ans tout en gardant mon melange du soir. Depuis 7 semaines, je ne fume plus ce mélange. Et depuis 3 semaines, je ne prends plus de nicotine avec mon e-cig.

Ca me permet je crois d'avoir une bonne idée de ce qu'est chaque addiction, même si j'ai conscience que c'est différent d'un individu à l'autre.

Passer de la clope à l'e-cig, pour moi, pour mon beauf c'est facile. Voir c'est mieux. Le problème pour moi, c'est qu'à la moindre panne de batterie je rachetais un paquet de clopes. N'empêche, l'e-cig fait le boulot. Sauf que le soir j'avais envie de fumer, mais c'était plus la partie plante verte qui me manquait.

J'ai lu le bouquin d'Allen Carr et je le conseille à tous, c'est super. Il m'a permis de comprendre qu'il est hyper important de ne pas regretter sa vie d'esclave. Avant quand j'avais arrêté mais que je croisais un fumeur je l'enviais. Maintenant plus du tout. Je le plains. Et c'est je pense ma meilleure protection contre la rechute.

Quand j'ai arrêté, de fumer il y a seulement 7-8 semaines, tout de suite ça allait mieux. Tout de suite, j'ai apprécié de mieux respirer, faire du sport, ne plus puer de la gueule, etc.

Mais depuis 3 semaines que j'ai arrêté la nicotine, j'avoue, j'en bave. Encore, le jour ça va, mais la nuit, je me réveille (de moins en moins), en sueur, même trois semaines après, et ça c'est pas cool. je rêve souvent que je refume. Je me réveille plein de culpabilité, et après je me rends compte que c'était un rêve.

J'en tire trois conclusions :
- si les autres substances sont là pour nous faire craquer dans certaines circonstances (alcoolisées, soirées, fêtes, fin de repas, etc.) la nicotine est, elle, bel et bien là pour nous rendre accroc au quotidien, heure par heure
- On se passe assez facilement des autres substances (on remplace la clope par l'ecig facilement) mais on se débarrasse difficilement de la nicotine
- baisser la dose de nicotine ne change rien : le plus dur c'est l'arrêt ; quand on baisse les doses, on sacralise ce que l'on prend, et après, c'est encore plus difficile d'arrêter.


Je réfléchis à ce que j'ai oublié de dire et je reviens.
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote

Avatar de l’utilisateur
ViperGTX
Sapin
Sapin
Messages : 329
Enregistré le : mer. 21 déc. 2016, 00:08
Ecigarette (s) utilisée (s) : Trop, BCP trop, acheteur compulsif addict <3
Localisation : 59/62
Genre : Homme
Âge : 27

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar ViperGTX » jeu. 14 sept. 2017, 00:48

Super intéressant et sincère ton commentaire.
Notamment sur la plante verte. Moi même étant encore assez jeune et en sevrage tabagique je peux facilement résister aux envies de clop meme en soirée fortement alcoolisées
On peut très bien se dire j arrête la clope mais occasionnellement se laisse tenter par la plante verte, c est déjà un grand pas ! Mais c est se voiler la face.
Comme on dit dans la vape il faut voir tout ce qu on ne fume pas. Quand je te lis, tu peux me fais culpabiliser dans ma défume.
Je suis passé de 15 clopes par jour à 15 dans le mois. Ce qui est déjà bien en soit, mais celles que je fume ne sont pas nécessaires. En général c est pour accompagner un fumeur qui m en propose une, je l accepte et regrette systématiquement après l avoir écrasé. Des fois la moitié d une me suffit à m écoeurer.
Ça peut paraître bizarre mais Continuer de fumer occasionnellement me rappel que je suis bien mieux avec ma vape ou plutôt mes setups.

PS : on est en "Big HS" lol.

Avatar de l’utilisateur
ViperGTX
Sapin
Sapin
Messages : 329
Enregistré le : mer. 21 déc. 2016, 00:08
Ecigarette (s) utilisée (s) : Trop, BCP trop, acheteur compulsif addict <3
Localisation : 59/62
Genre : Homme
Âge : 27

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar ViperGTX » jeu. 14 sept. 2017, 00:55

Pour revenir à ton sujet principal qui est la gingivite je ne me souviens pas avoir eu de tel symptômes. Peut être parce que je n' ai pas totalement arrêté la clope.
En revanche j ai fais un détartrage après 6 mois de vape et c est vrai que j ai eu du mal à m en remettre.. mais depuis tout va pour le mieux.

Autre HS, vaper sans nicotine c est vaper moins cher ! Lol. Quand tu vois le prix des boosters ! Le mec qui vape en 12mg de nicotine et qui se prépare 150ml de diy !?!!? Ça lui ferait une sacrée économie.

Avatar de l’utilisateur
_django
Pommier
Pommier
Messages : 54
Enregistré le : mar. 28 mai 2013, 09:38
Genre : Non spécifié

Re: Combien de temps a duré votre gingivite ?

Messagepar _django » mer. 20 sept. 2017, 00:20

"On peut très bien se dire j arrête la clope mais occasionnellement se laisse tenter par la plante verte, c est déjà un grand pas ! Mais c est se voiler la face. "

Le problème de la pante verte c'est :
- on mélange du tabac avec sauf si on prend pur
- c'est mieux de la fumer (donc monoxyde de carbonne et plein de truc mauvais pour la santé
- à vapper ou à manger, c'est pas pareil (mais beaucoup beaucoup plus sain !



"Je suis passé de 15 clopes par jour à 15 dans le mois."
Cool ! Bravo ! :-)


"Ce qui est déjà bien en soit, mais celles que je fume ne sont pas nécessaires. En général c est pour accompagner un fumeur qui m en propose une, je l accepte et regrette systématiquement après l avoir écrasé. Des fois la moitié d une me suffit à m écoeurer. "
Arrête totalement. Une par jour suffit à immobiliser les cils qui permettent aux poumons de se débarrasser des saletés qui donnent le cancer.


"Ça peut paraître bizarre mais Continuer de fumer occasionnellement me rappel que je suis bien mieux avec ma vape ou plutôt mes setups. "
Ca fleure bon la mauvaise excuse, cette phrase ! :-)




"Pour revenir à ton sujet principal qui est la gingivite je ne me souviens pas avoir eu de tel symptômes. Peut être parce que je n' ai pas totalement arrêté la clope. "
Tu viens de répondre à ton interrogation.



"En revanche j ai fais un détartrage après 6 mois de vape et c est vrai que j ai eu du mal à m en remettre.. mais depuis tout va pour le mieux."
CAD ? J'ai pas compris.




"Autre HS, vaper sans nicotine c est vaper moins cher ! Lol. Quand tu vois le prix des boosters ! Le mec qui vape en 12mg de nicotine et qui se prépare 150ml de diy !?!!? Ça lui ferait une sacrée économie."
Et ça enlève le côté dangereux des manipulation. La nicotine pure est dangereuse (il parait) en contact direct la peau.



Perso, j'ai craqué. C'est mon problème quand je finis mon sevrage. Je me récompense en fumant... Le truc moche quoi. Donc vendredi dernier je me réveille et me rend compte que je n'ai pas transpiré, que je ne me suis pas réveillé : Bref que je suis enfin sevré après 4 semaines sans nicotine ni fumée d'aucune sorte. Bah comme un con, dans la soirée du vendredi soir, j'ai emprunté un peu de plante verte, un peu de tabac... Je suis rentré (fin bourré) et j'ai fumé mon mix : Effet de dingue. En mode trainspotting (honnêtement c'était hyper agréable). Mais c'est rapidement devenu "too much". J'aurai aimé me poser et écouter Merman I should turn to be de Hendrix... mais j'ai été incapable de le taper. :-/ J'ai peiné à rejoindre mon lit pour m'évanouir. :-/

Et depuis c'est la punition, ça fait deux semaines que j'ai à nouveau des envies de fumer. Je ne craque pas. mais je me réveille la nuit. Transpiration... Bref, j'ai l'impression d'avoir foutu en l'air deux ou trois semaines de sevrage. Très con.

Contrairement à mes autres arrêts. Je n'ai pas réitéré ma connerie les jours suivants (mais j'en ai eu fortement envie) en me disant "oh ça va, maintenant, je peux gérer". Je sais que j'en suis totalement incapable. :-/
Mon passe temps (et ma passion) :
Compo réalisée avec une pote


Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités