FranceCig : Promos / Nouveautés / RéassortsArticle dans la voix du Nord du 07/01/13

Section réservée à l'actualité concernant la boutique FranceCig.
Règles du forum
Seuls les vendeurs peuvent poster dans cette rubrique. Aucun commentaire ne pourra être fait.
Avatar du membre
FranceCig
Vendeur
Vendeur
Messages : 737
Enregistré le : jeu. 17 juin 2010, 10:40
Ecigarette (s) utilisée (s) : Batterie eGo USB avec clearomiseur
Localisation : Lille(59)-Valenciennes(59)-Douai(59)-Maubeuge(59)-Cambrai(59)-Arras (59)
Genre : Homme
Âge : 7
Contact :

Article dans la voix du Nord du 07/01/13

Messagepar FranceCig » lun. 7 janv. 2013, 12:16

Région > Lille et ses environs
Les boutiques de cigarettes électroniques fleurissent : gadgets fumeux ou véritable révolution ?

Par la rédaction pour La Voix Du Nord, Publié le 06/01/2013

| PHÉNOMÈNE | Lille compte désormais quatre boutiques dédiées exclusivement à la vente
«France Cig» est la quatrième boutique dédiée exclusivement à l'e-cigarette à Lille. «France Cig» est la quatrième boutique dédiée exclusivement à l'e-cigarette à Lille.

Image

Lille compte désormais quatre boutiques dédiées exclusivement à la vente de cigarettes électroniques. Les Clopinettes, le BBklope, la Boutique du vaporeur et la petite dernière, France Cig. Celle-ci a ouvert il y a trois semaines rue Esquermoise, dans le Vieux-Lille. Façade anthracite, mobilier blanc et noir, lumière douce et décoration épurée. Très design. La cigarette devient ici un objet chic.
Une offre en hausse

Les créateurs de cette boutique : Pierre et Florence. Petite success story dans le business : ils ont ouvert leur première boutique en septembre 2011 à Valenciennes et sont désormais franchiseurs. Trois boutiques sont prévues dans l'est de la France cette année et cinq sont déjà ouvertes dans le nord.

Pierre estime à 30 % d'augmentation le chiffre d'affaires par boutique depuis le début de l'aventure. « C'est exponentiel », se réjouit-il. Exit, selon lui, le phénomène de mode : « C'est une révolution ! » Pour le gérant du point de vente de Lille, Stéphane, cela ne fait aucun doute : « Certes, il s'agit d'un pari ambitieux, mais la demande est là.

» Il poursuit : « C'est une nouvelle manière de fumer. On ne peut pas encore garantir que c'est un moyen d'arrêter le tabac mais on connaît de gros fumeurs qui ont décroché très vite. » Le type de clientèle ? « Aucun type... mis à part qu'ils sont tous fumeurs.

» À quelques pas de là, rue Princesse, la Boutique du vaporeur a ouvert le 15 octobre dernier. Le gérant, Hervé, est plus catégorique : «C'est l'avenir du fumeur. Je ne donne plus que dix ans aux bureaux de tabac ! » Il est vrai que pour un fumeur, les promesses de la cigarette électronique peuvent allécher : on garde la gestuelle sans produit toxique ni odeur, et on gagne la possibilité de fumer partout.

Pourtant, elle ne convainc pas tout le monde. Pour Christian, ancien adepte, « c'est assez contraignant, il faut la recharger, puis ça coûte aussi cher ! » Il faut compter de 30 à 100 E pour la cigarette, puis environ 6 E la recharge. Il nuance : « On ne peut pas compter sur cela pour arrêter de fumer, mais cela recrée assez bien la sensation. »
Des buralistes sceptiques

Nicolas, buraliste situé rue Esquermoise, est néanmoins serein : « Ce ne sont pas du tout des concurrents. Si des clients recherchent ce type de produit, je les dirige chez eux sans problème. Les Français veulent toujours du changement, il y a de la mode là-dessous. En plus, on ne sait toujours pas si c'est nocif. » Un autre buraliste, du côté de la gare, prend carrément la chose avec cynisme : « Des ci... quoi ? » Alors, les fumeurs deviendront-ils tous vaporeurs ? Ou ces boutiques disparaîtront-elles aussi vite que les bars à sourire ? Pour l'heure, elles semblent faire un tabac. •

Retourner vers « FranceCig : Promos / Nouveautés / Réassorts »