Autres accessoiresComment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Avatar du membre
Emirius
Hypérion
Hypérion
Messages : 5912
Enregistré le : lun. 23 mai 2016, 22:12
Ecigarette (s) utilisée (s) : * 3 iStick Pico 75W, iStick 100WTC,
Evic Primo 2.0, Ikonn 220
* mod méca GUS22
* GS Air V2 16.5, Nautilus mini, Assa
* Melo III 2&4ml, Melo II like, ECR heads
* Serpent mini&Alto, Conqueror, Avocado 22,
* SXK Taifun GT III, 2 Coppervape GT III,
Kayfun Mini V3+, Kayfun V5,
Tilemahos Armed, 2 Hurricane V2
* Crown, Ammit, Pharaoh (+deck2)
* Toutes résistances en DIY, avec ou sans plateau/tête
* Liquide DIY : Bases, Nico, Concentrés, Additifs
Avec balance au 0.1 g (marre des ml&gouttes).
Localisation : Nantes
Genre : Homme
Âge : 64

Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar Emirius » dim. 25 juin 2017, 19:25

En fin de message, nous discuterons des choix de coils.

A ce point, nous n'étudierons que le calculateur ci-dessous :
http://vapez.fr/tools/coil/
Les autres calculateurs sont très semblables pour la plupart.
Image

"Fil : Type" et "Fil : Largeur" :
Caractéristiques du fil que l'on utilise : Alliage et diamètre du fil s'il est "rond" (largeur du ruban s'il est plat)

Ω mm²/m => Pas touche, cette valeur est donnée par le calculateur en fonction de l'alliage (c'est fiable). On pourra s'amuser à ne rien faire d'autre, juste pour voir, que de changer le Kanthal par du Nichrome puis de l'Inox... Et de constater la moindre résistivité au fur et à mesure (cela conditionne la réactivité du coil au Fire).

Coil : Diamètre / Tours / Pattes
Le diamètre est le diamètre intérieur du tortillon (le même celui que l'on va utiliser avec le Jig)
Cf. Image en bas de message pour les équivalences Ga versus Ø mm du fil.
Le nombre de tours : Un nombre entier si les pattes du coil sont écartées de part et d'autre du tortillon, un nombre et demi si les pattes du coil reviennent ensemble d'un côté du tortillon.
Pattes : c'est la longueur des bouts du fil depuis le tortillon jusqu'à la vis de maintien.

Tension :
On fera varier la tension (même si en électro, cela n'a aucun rapport avec la réalité), celle-ci déterminant la puissance dans ce calculateur (et les autres généralement).
Cette puissance est ce que l'on veut savoir pour obtenir le coefficient de chauffe souhaité...
Ce dernier pourra varier de 0.18 à 0.32 (en deçà, ça vape pas; au-delà, ça crame le coton).
0.18 = Vape froide à 0.32 = Vape chaude...
"Notre" recherche (c'est une donnée personnelle) est donc une température de la vapeur, qui est conditionnée par une puissance, elle-même conditionnant le coefficient de chauffe...
En général, "on" aime vaper des fruités ou des mentholés en vape froide, des gourmands ou des tabacs en vape chaude. En particulier... Je vape de la tarte citron meringuée en vape froide ou tiède. :D
A chacun sa vape !

Coil : nombre
C'est là que l'on dit si on a monté un, deux, trois, etc. tortillons sur le plateau.
On parle alors de simple, double, triple, etc. coils (résistances montées en parallèle).

Fil : nombre
C'est là que l'on dit si le fil que l'on emploie est simple ou "twisted".
Le "twisted" est l'entremêlement de plusieurs fils (comme une tresse).
Le Clapton est un fil très résistant enroulé autour d'un fil âme moins résistant.
Le Clapton, qui n'est pas un twisted, a une résistance égale à 99% environ à celle du fil âme.
Bien d'autres types de fils existent. On ne les étudiera pas ici... Déjà que les débutants sont en train sont à moitié perdus ! :mrgreen:

Type de tortillon : Le paramètre qui manque
Microcoil = spires qui se touchent
Sparecoil = spires espacées (Mon conseil : L'espacement ne doit pas être supérieur au diamètre du fil)
Ca rime à quoi ?
Toujours une question de surface de chauffe par watt... Donc d'appréciation de "sa" vape.
Mais on doit aussi avoir la place d'insérer son coil sur le plateau sans qu'il ne touche la cloche qu'on va lui mettre sur la tête...
On estimera, si on a suivi mon conseil, qu'un Sparecoil aura une résistance de 15% supérieure au même Microcoil (estimée par le calculateur).
Exemple : Un microcoil qui aurait une résistance de 0.6 Ω selon le calculateur pourrait avoir, après espacement des spires, une résistance de 0.7 Ω... Tout dépend de l'espace ! ;)

__________________________________________________________________________
A ce stade, le néo-vapoteur rebuilder sait où et comment entrer ses paramètres.
Mais pour en faire quoi ? Quels choix faire ? Pourquoi ?

Tout va dépendre de la place sur le plateau (deck ou RBA) de son atomiseur (RTA, RDA, RDTA) (*)
et du nombre de coils à monter
De ce que présuppose la cloche (plus elle est plus petite, plus elle recherche la saveur à moindre consommation; plus elle est grande, plus elle permettra de faire de la vapeur),
De sa vape (bouche puis poumons, ou direct poumons => L'inhalation indirecte devra privilégier la saveur alors que l'inhalation directe permettra plus de vapeur),
De la réactivité souhaitée (faible => Résistivité forte du fil; forte => Résistivité faible du fil)
De la température souhaitée de sa vapeur : froide, tiède, chaude, d'une part, constante ou pas, d'autre part.
Du volume de vapeur souhaité (plus on voudra de vapeur, plus, à fil égal
Je ne saurais résumer tous les choix possibles (si tant est que je les connaisse, j'en doute)...
Et cela risquerait d'être bien long (encore plus !).
Je vais donc prendre quelques exemples, et vous laisser vous positionner, en fonction de votre atomiseur, plus vers l'un ou l'autre...

1°) Exemple de la résistance 1.8 Ω du Nautilus mini
Vape serrée, froide : Refaire la résistance du Nautilus (mini ou 2) en horizontal
C'est un ato orienté saveur, produisant peu de vapeur tant sa cloche est petite.
On va donc choisir un alliage à forte résistivité. Pourquoi ?
Image
Le petit trou sur le côté de la résistance est d'un diamètre de 1.5mm, et l'ouverture en haut de 6 mm.
Le coil horizontal devra donc avoir un diamètre de 1.5 voire 2 mm (car il va falloir passer une tige de 1.5 mm au travers de la coque, de part en part, pour maintenir le coil en position pendant qu'on va lui coincer les pattes, pour ensuite le cotonner tranquillement, sans qu'il bouge), et un nombre de spires qui soit tel que la longueur du tortillon ne dépasse guère 4 mm (il ne faudrait pas que le coil touche la cloche : Faux contact !) mais ne soit guère inférieur à 4 mm car un flux d'air parasite passerait sur les côtés, sans être mélangé au liquide vaporisé (perte de saveur assurée !).
Perso : Je crée un coil de diamètre de 2 mm, et de longueur de 4 mm, pour limiter l'espace parasite tout en assurant le mélange air/liquide vaporisé.
Hélas, le calculateur ne donne pas la longueur du tortillon, mais seulement celle du fil utilisé (pourtant, il ne calcule que du microcoil !)... L'expérience palliera cet inconvénient.
Entrez dans le calculateur les données selon l'image ci-dessous
(Fil de Kanthal AWG 30 (0.255 mm), 6.5 tours sur un diamètre de 2 mm, longues pattes de 7 mm (distance entre le trou de coton et l'anneau en silicone en bas, tension ajustée à 4V pour une vape froide) :
coil-nautilus18.JPG

Ceci étant fait, modifier l'alliage en changeant Kanthal A1 par Inox 316L (SS316L ou Stainless Steel).
On voit alors que la résistivité du fil ayant été modifiée, la résistance passe à 1.45 Ω (on s'en moque un peu), et que le coefficient de chauffe, à tension égale, est passé à 0.29 W/mm², soit une vape assez chaude (et ça, on ne s'en moque pas).
Alors, bien sûr, on peut modifier, faisons-le, la tension à 3.6 Volt.
Cela diminue la puissance, donc le coefficient de chauffe qui est maintenant à 0.23 W/mm².
On a donc de nouveau une vape froide.
Oui mais... Comment vapons-nous avec un Nautilus dotée d'une résistance 1.8 Ohm ?
En tirant une latte longue et douce.
Douce, l'Inox n'est pas réputé pour ça. Sa réactivité booste le hit AMHA (contraction de la luette).
Longue, plus on fait Fire longtemps, plus la capillarité du coton va être mise à l'épreuve et on n'a pas beaucoup de coton dans un trou de 2mm de diamètre, le jus risque de ne pas arriver assez vite... Ca va risquer de faire cramer le coton.
Longue bis, plus on fait Fire longtemps, plus la température monte avec l'Inox... En sus de passer d'une vape froide à chaude, ça va finir par cramer le coton !
Voilà donc quelques raisons des choix à faire pour ce type d'atomiseur. Elles oscillent entre nos désirs, les contraintes d'espace et de matériau, le rationnel de l'atomiseur.

2°) Exemple d'une résistance pour le Serpent Mini ou Alto
Vape aérienne, froide : Construire une résistance de 0.6 Ohm
C'est un ato orienté saveur, produisant une vapeur de volume moyen.
Image
AMHA, il va de la vape peu serrée à aérienne en passant par la semi-aérienne.
En nuageux, il chauffe beaucoup et le cotonnage est délicat.
En vape serrée, pire très serrée, son airflow devient vite problématique (pas de crantage, donc il peut vite se dérégler), car trop important.
On va donc choisir un alliage à faible résistivité. Pourquoi ?
Réinitialiser le calculateur (clic sur "Consommation E-Liquide" puis retour par clic sur "Calculateur Micro-Coil")
Entrez dans le calculateur les données selon l'image ci-dessous
(Fil de Inox 316L AWG 28 (0.32 mm), 5 tours sur un diamètre de 3.0 mm, longues pattes de 4 mm).
Régler la tension à 2.6 Volts pour avoir un coefficient de chauffe à 0.18 (vape froide comme dans l'exemple 1).
Coil-Serpent-06.JPG

Le diamètre est assez conséquent pour la taille de la cloche (dont on voit le dôme à droite sur l'image ci-dessous). Rappelons qu'on ne doit pas toucher les bords.
Il est aussi assez grand pour que le coton offre un meilleur flux à capillarité égale, ce qui va nous permettre plus de vapeur qu'un Nautilus mini ou 2 (3mm versus 2).
Le nombre de tours, 5 (les pattes étant écartées sur ce plateau), pour un fil de 0.32mm de diamètre, donnera une longueur hors tout au microcoil apte à bien recouvrir l'arrivée d'air (trou à anneau jaune sur l'image à gauche ci-dessous).
Image

3°) Exemple de résistance qui a peu de chance de donner satisfaction
Eh bien oui... Savoir quand on fait une bêtise, c'est bien de la savoir avant, ça permet de l'éviter après.
On va reprendre l'exemple du Serpent Mini, mais avec d'autres paramètres (donc avec un autre fil à sa disposition, et d'autres choix).
Réinitialiser le calculateur.
Entrez dans le calculateur les données selon l'image ci-dessous
(Fil de Inox 316L AWG 26 (0.40 mm), 3 tours sur un diamètre de 4.0 mm, longues pattes de 4 mm).
Régler la tension à 2.0 Volts pour avoir un coefficient de chauffe à 0.19 (vape froide comme dans l'exemple 1).
Coil-Serpent-03bad.JPG

Que va t-il se passer quand on va vaper avec ce coil ?
Réponse... en fin de message (mais c'est mieux de chercher à comprendre d'abord) :mrgreen: :geek:

Noter les paramètres de ses coils quelque part... Ca évite bien du boulot de "re-recherche" quand on débute.

Exemples de plateau :
Simple Coil / Double Coil / Quadruple Coil
(perso, à 2, je m'arrête :emo: Les coils doivent être construits et montés à l'identique (balance des résistances), et ce n'est pas si facile au début. Mais j'ai pas dit que je m'arrêterais là ! :lol: :lol: )
ImageImageImage


__________________________________________________________________________
*
RBA Base reconstructible d'un atomiseur
RTA Atomiseur reconstructible avec réservoir
RDA Atomiseur de type Dripper reconstructible
RDTA Atomiseur de type Dripper reconstructible avec réservoir

Annexe : Ga // Ø mm
Image

Réponse au 3e exemple :
Fil de Inox 316L AWG 26 (0.40 mm), 3 tours sur un diamètre de 4.0 mm sur Serpent mini.
Le nombre de tours est trop faible. De l'air va passer autour du coil sans se mélanger à la vaporisation du liquide.
Le diamètre du coil est trop large. Le coton (pour "un" coton donné) va avoir un flux de liquide trop important pour un si faible espace de chauffe. On va avoir des glouglous.
En conséquence des 2 points ci-dessus, le vapoteur va désirer augmenter la puissance, et ça va cramer le coton, faire des postillons...
Mauvais choix !
Adhérent n°7234 AIDUCE
Marc Aurèle a écrit :Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.

Image

Seb67
Pommier
Pommier
Messages : 33
Enregistré le : jeu. 25 mai 2017, 21:57
Ecigarette (s) utilisée (s) : VAPORESSO TAROT NANO AVEC ASPIRE NAUTILUS 2
Genre : Homme
Âge : 37

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar Seb67 » dim. 25 juin 2017, 19:59

Superbe boulot, merci !

Alagna
Cyprès
Cyprès
Messages : 137
Enregistré le : sam. 3 juin 2017, 17:51
Ecigarette (s) utilisée (s) : minikin et istick pico, 4 ato.
Genre : Homme
Âge : 46

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar Alagna » dim. 25 juin 2017, 20:23

genial, merci bcp!!! depuis le debut je me plantais avec le nombre de fils....comme j'ai deux coils je rentrais "2 fils", en me disant "beh il est c...ce calculateur, comment je pourrais avoir un fil avec deux coils".... :joker:


une bonne occasion de reprendre les bases!! bon je n'ai pas encore fait les exercices, je m'en occuperai quand mes loulous seront couchés...

MERCI!
Image

Avatar du membre
Emirius
Hypérion
Hypérion
Messages : 5912
Enregistré le : lun. 23 mai 2016, 22:12
Ecigarette (s) utilisée (s) : * 3 iStick Pico 75W, iStick 100WTC,
Evic Primo 2.0, Ikonn 220
* mod méca GUS22
* GS Air V2 16.5, Nautilus mini, Assa
* Melo III 2&4ml, Melo II like, ECR heads
* Serpent mini&Alto, Conqueror, Avocado 22,
* SXK Taifun GT III, 2 Coppervape GT III,
Kayfun Mini V3+, Kayfun V5,
Tilemahos Armed, 2 Hurricane V2
* Crown, Ammit, Pharaoh (+deck2)
* Toutes résistances en DIY, avec ou sans plateau/tête
* Liquide DIY : Bases, Nico, Concentrés, Additifs
Avec balance au 0.1 g (marre des ml&gouttes).
Localisation : Nantes
Genre : Homme
Âge : 64

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar Emirius » dim. 25 juin 2017, 20:37

C'est long, mais c'est fait pour mettre le pied à l'étrier des néo-vapoteurs avec sérénité et assurance.
Merci pour vos "mercis" ;)

P.S. C'est hyper long à faire ce truc ! :lol: :lol:
:emo:
Image
Adhérent n°7234 AIDUCE
Marc Aurèle a écrit :Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.

Image

Avatar du membre
allumin
Douglas
Douglas
Messages : 1575
Enregistré le : dim. 29 sept. 2013, 09:30
Ecigarette (s) utilisée (s) : mod meca GUS LORD 18500 - Kayfun Lite Plus-serpent mini box Hcigar vt75- Aromamizer Supreme Lite - Avocado 24- Berserker RTA
Localisation : Île-de-France
Genre : Non spécifié
Âge : 53

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar allumin » dim. 25 juin 2017, 20:45

Bravo Emirius ;)

Avatar du membre
206rc06
Chêne
Chêne
Messages : 571
Enregistré le : mer. 11 mai 2016, 20:29
Ecigarette (s) utilisée (s) : Alien 220
Bellus
Apocalypse (clone)
Kit Frankenskull (clone)
Kit vgod elite
Galatek
Genre : Homme
Âge : 35

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar 206rc06 » dim. 25 juin 2017, 20:50

Super taf :respect:
Jqu'est ce que j'aurai aimé tombé sur un post aussi complet à mes débuts.
Mais, n'étant toujours pas un pro, j'prendrai un peu plus le temps de le décortiquer d'ici peu histoire d'en apprendre encore un peu plus :D
Image

Byob
Pommier
Pommier
Messages : 10
Enregistré le : dim. 25 juin 2017, 12:51
Ecigarette (s) utilisée (s) : AL85 + Serpent Mini 25
Localisation : Roubaix
Genre : Homme
Âge : 26

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar Byob » dim. 25 juin 2017, 20:50

Bonsoir,

Merci beaucoup Emirius pour ce tuto !

Personnellement depuis que je fais du reconstructible sur un SERPENT MINI 25 je fais des coils comme ça :

Image

Je m'en satisfait mais je sais pas si c'est réellement correct ?

Merci !

Avatar du membre
ruskoff08
Douglas
Douglas
Messages : 1347
Enregistré le : mar. 22 mars 2016, 13:29
Ecigarette (s) utilisée (s) : box électro : L'onyx, la pico, la RX 200S, box beast dna75 de chez encom, au boulot : heatvape invader mini 50 w
mod méca : Kindred V1.5
Ato :Toptank mini V3 (modifié, percé à 3,2 mm),l'avocado 24, bellus, TF RTA g2, goblin V1 et V3, x2 avocado 24 bottom Airflow, Ammit 22
Au placard : J-mini XL (tout neuf, jamais servi, à échanger si quelqu'un veut !!! ), IJust 2, Melo 3
accu : Mxjo IMR 18650 3000mAh 35A (grrrr on ne m'y reprendra plus), VTC6, VTC5
Depuis avril 2016 : passage au DIY et reconstructible
Localisation : Sedan (08 Ardennes)
Genre : Homme
Âge : 40

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar ruskoff08 » dim. 25 juin 2017, 20:59

Salut,

Bravo, très good job !!!
Moi aussi j'aurais aimé tomber sur un post comme le tien à mes débuts :)
Bonne soirée et bonne vape !!!
Image


TOUJOURS Y CROIRE, NE RIEN LÂCHER

Avatar du membre
VapeNDiy
Douglas
Douglas
Messages : 1529
Enregistré le : sam. 29 avr. 2017, 00:42
Genre : Homme
Âge : 45

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar VapeNDiy » dim. 25 juin 2017, 21:09

c'est à peu prêt correct car le calculateur de vapez a une erreur au niveau du diametre du coil, ce n'est pas le diametre interne mais le diametre au milieu du coil, donc sur un gros diametre et un gros fil ça fait une différence. Dans l'exemple de Byob ci-dessus je calcule 0.59ohm pour un coef de chauffe à 4.2V de 0.221W/mm²
Image

Avatar du membre
dogen
Hypérion
Hypérion
Messages : 27056
Enregistré le : dim. 27 juil. 2014, 16:44
Ecigarette (s) utilisée (s) : Batteries et Mods de base.
Liquides gourmands.
Localisation : Bouches-du-Rhône
Genre : Homme

Re: Comment penser son "coil" et utiliser le calculateur

Messagepar dogen » dim. 25 juin 2017, 21:12

On reste toujours plus ou moins un débutant , du moins c'est mon cas !
Très utile donc et merci d'avoir consacré du temps pour ça :respect: !
Image


Retourner vers « Autres accessoires »