Arrêt total = tabac + vapoteTémoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Vous avez tout arrêté, le tabac et la cigarette électronique, mettez vos témoignages ici.
antoine1251
Sapin
Sapin
Messages : 283
Enregistré le : mar. 5 nov. 2013, 19:01
Ecigarette (s) utilisée (s) : Edit 25/12/17 : Dévape début 2017. Finies pour moi les volutes de vapeur, et vive la vape !!!

Merci Hon Lik, merci Allen Carr !
Localisation : Bussy St Georges
Genre : Homme

Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar antoine1251 » lun. 25 déc. 2017, 22:00

Bonjour à tous,

Je poste ici un (long ) message pour vous faire part de mon parcours de fumeur puis de vapoteur. Surtout, je vais essayer de revenir sur quelques pièges de parcours qui peuvent mettre à mal l'expérience d'arrêt total.

J'ai fumé pendant 15 ans, à raison d'un paquet et quelques de clopes par jour. Ayant une certaine indépendance de caractère, j'ai toujours eu dans un petit coin de ma tête la vague idée d'arrêter, "un jour", "demain", "là c'est pas le moment, j'ai piscine". Vous voyez ce que je veux dire.

Un jour de 2013, j'ai lu presque par hasard le début du livre d'Allen Carr " la méthode simple pour arrêter la cigarette ". J'ai arrêté au bout d'une 50aine de pages, ayant compris la logique de la méthode, et goûtant peu les bourrages de crâne. Pourtant, j'allais y lire quelques phrases qui agiraient comme des déclencheurs : quelque chose comme de mémoire : " Vous pensez être très dépendants à la cigarette, et pourtant aucune envie de cigarette ne vous a jamais réveillé, ni ne vous réveillera jamais. Vous vous réveillerez car vous avez soif, envie de pipi, une crampe, des angoisses, mais jamais car vous avez envie de fumer. En réalité l'addiction physique à la nicotine est beaucoup plus faible que l'idée que vous vous en faites". Et surtout, il notait que l'envie de cigarette venait pour beaucoup de nos peurs. Il avait raison. Et je déteste l'idée que je puisse avoir peur, ou du moins l'idée qu'un groupe de personnes puisse me manipuler et me faire parvenir à un sentiment de peur complètement déraisonné.

J'ai continué encore quelques mois de fumer comme j'en avais l'habitude, jusqu'à constater plusieurs cas autour de mois de (très) gros fumeurs qui avaient totalement arrêté la cigarette grâce à ce que je prenais alors comme relevant du jouet : la cigarette électronique.

L'un d'eux, qui fumait presque trois paquets par jour et ayant arrêté dans l’intervalle du week-end, m'avait fait tirer une tafe d'un e-liquide dosé à 36mg/ml ( je précise que je n'avais alors aucune notion des dosages ) : c'est bien simple, j'ai eu le souffle coupé, des larmes ont coulé de mes yeux et j'ai cru étouffer. Mais sans plus aucune envie de fumer de toute la matinée. Et ce fut le déclic. Il y avait donc quelque chose de parfaitement fonctionnel, qui pouvait "surpasser" la cigarette.

Ainsi, un beau matin de novembre 2013, je me rendais dans un magasin d'e-cig et achetais mon premier pack ego+stardust ( ou quelque chose comme ça ). Du matériel sommaire, auquel j'avais ajouté quelques e-liquides goût tabac en 18mg/ml.

En 2 jours, j'étais passé de 25 cigarettes à 2/jour, au bout de 6 jours ne subsistait qu'une seule, prise le matin avec le café. Et là, j'ai dû me faire violence, et me résoudre à faire l'effort d' abandonner celle-ci. Le 7ème jour, je ne fumais plus. Je n'avais bien entendu aucun symptôme de manque, le dosage de mon e-liquide couvrant plus que ma dose habituelle de nicotine.

Il faut préciser ici, d'emblée, que cet arrêt total ne se fait pas "tout seul", il faut une résolution d'arrêt du tabac, qui seule vous permet de vous raisonner de ne pas allumer de tueuse, mais à chaque envie de nicotine de préférer l'e-cig.

Aussi, la méthode de diffusion ne m'a pas semblé être la même dans la cigarette et l'e-cig : une cigarette apporte une dose de nicotine suffisante pour tenir 30mn, 45mn, 1h ou plus ( selon la consommation quotidienne ), là où la cigarette électronique délivre une dose qui dure moins longtemps. J'avais donc l'impression de tirer plus sur ma e-cig, comparé à la cigarette. Mais il faut faire avec, et l'accepter.

Comparer la cigarette et l'e-cig, c'est un peu comme comparer une voiture et une moto.

J'ai connu plusieurs déconvenues avec le matériel : d'abord, les équipements "basiques" fuient, se montrent peu fiables, se déchargent vite, tombent en panne facilement, etc etc. Il faut vite monter en gamme et ne pas avoir peur d'investir une centaine d'euros dans du bon matériel. Ne pas le faire, c'est prendre le risque de s'agacer, de se décourager pour finalement abandonner.

La montée en gamme s'est accompagnée pour moi d'une baisse progressive, de 2013 à 2016, du taux de nicotine : je suis passé de 18 à 15, puis 12. Arrivé à 12, je me suis lancé dans le DIY, en prenant le parti de ne faire que du 100% VG. Cela avait plusieurs avantages :
1 ) J'achetais sur The Fuu, ou Arômes et Liquide, des liquides en 18mg/ml, en 100ml puis en 500ml. Je les complétais par de la VG de pharmacie, achetée 12€/l.
2 ) La VG a l'avantage d'être très grasse et non agressive. Elle "bouche" ainsi les clearos, et évite de se retrouver avec des fuites.
3 ) J'ai descendu très progressivement mon taux de nicotine, passant de 12 à 10, puis à 9, 8, 7, etc etc. On n'a pas à se plier aux taux du marché, on se fait les siens.
4 ) Les économies sont justes énormes. Sur la fin, je vapais environ 30ml/jour, le budget en DIY est d'environ 1€/jour, en tout fait le budget est plutôt de 15€/jour.
Arrivé début 2016, je vapais en 0.5mg/ml. En août, j'ai arrêté de mettre de la nicotine, pour vaper en no. Après plus de 3 années de vape, je voulais m'affranchir complètement de la dépendance physique, mais sans pour autant renoncer à ce vrai plaisir qu'est la vape, qui plus est en DIY.

Il est important de signaler qu'à cette époque, je vapais sur un TFV4, monté sur un RX200 ( des monstres de puissance ). La quantité de vapeur que je dégagais avait un tel impact psychologique ( "ouah, je vape comme un ouf !!" ) que la nicotine était devenue très anecdotique. A l'inverse, il est presque inhumain de vaper sur un tel matériel à plus de 3mg/ml.

Je suis ainsi resté 9 mois à vaper en no, jusqu'à oublier ma e-cig un beau matin, et n'ayant pas envie de faire demi-tour pour aller la chercher, je décidais de m'en passer pour la journée ( amis fumeurs, imaginez d'en arriver là :-) ). Et, puisque le soir venu j'avais passé la journée sans, je me suis demandé combien de temps je tiendrai sans connaître aucun manque, comme ça, pour le simple intérêt de savoir.

Nous sommes bientôt en 2018, et je n'ai plus tiré une tafe depuis. A vrai dire, reprendre la vape m'a bien fait envie au moins une dizaine de fois, mais je ne veux plus retourner dans aucune addiction de ce type, alors je calme chaque fois ces pulsions fugaces, qui ne durent au plus que 5 secondes.

Je garde ainsi un souvenir passionné et plein d'enthousiasme de l'e-cig, je crie à qui veut l'entendre qu'il s'agit sans aucun doute de l'invention de la plus géniale de ce début de XXIème siècle, et j'ai une envie furieuse de hurler mes remerciements à Hon Lik d'abord, et à Allen Carr juste ensuite. Ces 2 bonshommes sont le salut de tous ceux qui ne veulent pas simplement se satisfaire de leur condition.

Si vous voulez arrêter de fumer : passez à l'e-cig. Ne vous découragez pas si vous toussez, ou si vous recontrez des fuites : tout n'est qu'apprentissage, affinez vos choix, variez le ratios PG/VG, changez de clearo, de mod, passez au coton bio, coton cardé, céramique, TROUVEZ CHAUSSURE A VOTRE PIED !

Si vous voulez arrêter l'e-cig : descendez tout doucement votre taux de nicotine, vapez autant que voulez sur du matériel de grannde qualité ( aaaahhh, ma SX mini ML Class ), arrivez au "no", et l'arrêt se fera de lui-même le jour où vous serez prêt(e).

Et surtout, gardez toujours en tête que sortir de la cigarette, c'est sortir du cercle de la peur, qui a ce pouvoir insidieux, si vous n'en prenez pas conscience, de vous garder captif très, très, très longtemps.

Je vous souhaite de parvenir à réaliser votre volonté, joyeux Noël !
Image
Image

bauly
Sapin
Sapin
Messages : 270
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017, 19:09
Ecigarette (s) utilisée (s) : box Electro : Espion, smy60, Wismec presa 75, IPV mini, Kamry 30v2,
CLEARO : Aspire nautilus 1 & 2 & Siren 2, Nicolas
Genre : Homme
Âge : 43

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar bauly » mar. 26 déc. 2017, 05:43

Bonjour,

Merci pour ton témoignage , je vais de ce pas acheter le livre, dont j'ai souvent entendu parler, histoire de renforcer la détermination de l'arrêt du tabac.
Image

Jeffo13
Sapin
Sapin
Messages : 397
Enregistré le : dim. 18 oct. 2015, 02:23
Ecigarette (s) utilisée (s) : Kayfun 5²
Taifun GT3
Hurricane V1 / V2
ELLO/MELO4/Nautilus 2
Minikin v2 Asmodus
Paranormal DNA75c
SX mini G class
Therion DNA75
Pico 25
Localisation : PACA
Genre : Homme
Âge : 45

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar Jeffo13 » mar. 26 déc. 2017, 10:31

Témoignage sympa, merci.
C'est vrai que le bouquin d'Allen Carr marque les esprits. Moi la petite phrase qui m'a marqué c'est un truc du genre : En réalité, pour arrêter la cigarette il suffit .... de ne plus fumer. Ça parait bêbêtte comme phrase, mais quand je vois des vapoteurs bien équipés et suffisamment nicotiné me sortir qu'ils n'arrivent pas a stopper la clope, c'est ce que je leur dit.
Image

Avatar du membre
Yamede
Hypérion
Hypérion
Messages : 3120
Enregistré le : mar. 11 juin 2013, 08:15
Ecigarette (s) utilisée (s) : .
box: Istick Pico, Evic VTC Mini (back-up)
Atos: Nixon 1.5 (Gas mod), Merlin (Augvape), Nectar (clone FT), Bellus

Liquides (DIY only): All-day: Moults tabacs "gourmands" ou macerat de Cigare
+ T-Juice (Afro Dizziak, Red Astaire)
+ Revolute HE (Absolum, Djeby, Umami)
+ CorsicaVap: Bounty Boba; Corsica Custard, Chateau-Haut
+ GLV: Bangkok Dangerous; El Camino, Hi-Five
+ des melanges perso bizarres... ;-)
Localisation : Japon!
Genre : Homme
Âge : 40

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar Yamede » mar. 26 déc. 2017, 10:39

Super temoignage, qui devrait etre epingle tout en haut du Forum! :-)

Au moins pour la duree des fetes et de Janvier (la periode des bonnes resolutions, ou on aura surement pas mal de debutants qui nous rejoindront).

Je plussoie entre autres:
- La lecture du livre d'Allen Carr (meme si juste la moitie du livre), pour decouvrir "ses peurs" et "sa reelle dependance".
- le commencement en liquide bien dose pour couvrir les besoins de nico
- l'importance d'un bon matos.

Moins convaincu pour la "vapeur enorme" mais ca, c'est un truc perso je pense.

Bref, merci d'avoir pris le temps de nous raconter ta defume et devape!
Image
LA VAPE TELLE QUE NOUS L"AIMONS RISQUE D'ETRE BIENTOT INTERDITE
J'ai soutenu l'I.C.E. pour défendre la vape (Petition AIDUCE)... mais ca n'a pas marche! :-(
Qu'est ce qu'on fait, maintenant?

rosa
Pommier
Pommier
Messages : 89
Enregistré le : ven. 3 févr. 2017, 15:48
Genre : Femme

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar rosa » mar. 26 déc. 2017, 11:45

Bonjour et merci beaucoup pour ce témoignage. Le livre d'Allen Carr a également eu un impact positif pour moi, même si je l'ai lu plusieurs fois dans ma vie de fumeuse. Il a beaucoup contribué à me donner le déclic pour en finir une bonne fois pour toute avec la cigarette.
Maintenant vapoteuse depuis 1 an, j'espère que comme toi, je parviendrai à me passer de la vape un jour. Pour l'instant je suis à 6 de nicotine et je sens que le passage au no n'est pas pour tout de suite.
Bonne continuation.
Image

Avatar du membre
jean daniel
Douglas
Douglas
Messages : 2229
Enregistré le : mer. 6 mars 2013, 17:10
Ecigarette (s) utilisée (s) : Différents tubes à piles, de bonnes piles, quelques bons atos et drippers, de bons liquides faits maisons.
Genre : Homme
Âge : 65

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar jean daniel » mar. 26 déc. 2017, 12:13

Salut,
merci d'avoir pris le temps de rédiger ce témoignage. J'ai à peu près le même parcours que toi si ce n'est que je suis toujours "accro" à la nicotine, mais cela ne me gêne pas et je continue de vaper mes liquides DIY en 12mg. Autour de moi j'ai fait de émules (mes filles !).
je me retrouve complètement dans ce que tu dis :
En 2 jours, j'étais passé de 25 cigarettes à 2/jour, au bout de 6 jours ne subsistait qu'une seule, prise le matin avec le café. Et là, j'ai dû me faire violence, et me résoudre à faire l'effort d' abandonner celle-ci. Le 7ème jour, je ne fumais plus. Je n'avais bien entendu aucun symptôme de manque, le dosage de mon e-liquide couvrant plus que ma dose habituelle de nicotine.


Joyeuses fêtes et bonne vape !
•••

Image

antoine1251
Sapin
Sapin
Messages : 283
Enregistré le : mar. 5 nov. 2013, 19:01
Ecigarette (s) utilisée (s) : Edit 25/12/17 : Dévape début 2017. Finies pour moi les volutes de vapeur, et vive la vape !!!

Merci Hon Lik, merci Allen Carr !
Localisation : Bussy St Georges
Genre : Homme

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar antoine1251 » mar. 26 déc. 2017, 15:07

Merci à tous de vos gentils retours.

Je me rends compte que j'ai oublié quelque chose de TRES important : il ne faut pas espérer se débarrasser d'une addiction ( la cigarette, ou l'e-cig, mais ça pourrait aussi bien être le sport ou le travail ), sans la remplacer par une autre. L'esprit comme la nature a horreur du vide, et il compense.

J'ai complètement ignoré cet aspect, et j'ai pris depuis le passage en "no", environ 20 kgs. J'ai tout reporté sur la nourriture, ce qui est soi ne me dérange pas, vu que je partais d'un poids très bas et suis plutôt grand. Mais il faut bien l'avoir en tête en arrêtant la nicotine, et se poser la question de la prochaine addiction, pour garder le contrôle.
Image
Image

antoine1251
Sapin
Sapin
Messages : 283
Enregistré le : mar. 5 nov. 2013, 19:01
Ecigarette (s) utilisée (s) : Edit 25/12/17 : Dévape début 2017. Finies pour moi les volutes de vapeur, et vive la vape !!!

Merci Hon Lik, merci Allen Carr !
Localisation : Bussy St Georges
Genre : Homme

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar antoine1251 » mar. 26 déc. 2017, 15:08

rosa a écrit :Maintenant vapoteuse depuis 1 an, j'espère que comme toi, je parviendrai à me passer de la vape un jour. Pour l'instant je suis à 6 de nicotine et je sens que le passage au no n'est pas pour tout de suite.
Bonne continuation.


Je n'avais même pas songé à arrêter un jour la vape ni même à baisser le taux de nicotine ( en soi, arrêter la cigarette est le plus important, le reste est du "confort" ). C'est l'évolution du matériel et un peu de défi personnel qui y sont parvenus pour moi. Je vois dans ta signature que tu as arrêté depuis 1 an, j'ai mis 3 ans avant d'arriver au "no", là où d'autres ont mis 3 mois, et d'autres restent après 5 ans à 12mg/ml. Il n'y a pas de vérité, chacun la sienne. Encore une fois, tu as arrêté la clope et ce n'est pas rien, et bravo pour ça !
Image
Image

antoine1251
Sapin
Sapin
Messages : 283
Enregistré le : mar. 5 nov. 2013, 19:01
Ecigarette (s) utilisée (s) : Edit 25/12/17 : Dévape début 2017. Finies pour moi les volutes de vapeur, et vive la vape !!!

Merci Hon Lik, merci Allen Carr !
Localisation : Bussy St Georges
Genre : Homme

Re: Témoignage sur l'arrêt du tabac puis de la vape

Messagepar antoine1251 » mar. 26 déc. 2017, 15:13

jean daniel a écrit :J'ai à peu près le même parcours que toi si ce n'est que je suis toujours "accro" à la nicotine, mais cela ne me gêne pas et je continue de vaper mes liquides DIY en 12mg. Autour de moi j'ai fait de émules (mes filles !).


Tu as bien raison de rester en nicotiné et d'en être content, au moins tu n'ingères plus tout ce que Big Tobacco veut te faire bouffer pour te tuer à petit feu, c'est bien le primordial.

Au cours de mon parcours j'ai aussi fait arrêter quelques personnes, dont un très gros fumeur ayant 45 ans de tabac derrière lui, et une collègue ayant 40 ans de tabac derrière elle, c'est peut-être à travers les autres qu'on vit nous-mêmes nos plus belles victoires de vapoteurs :-).
Image
Image


Retourner vers « Arrêt total = tabac + vapote »